Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Nation, Agence immobilière PARIS 75012

L'actualité de CENTURY 21 Nation

Histoire de la rue de la Voûte - Paris 12e

Publiée le 20/11/2015

La rue de la Voûte, d’une longueur de 420m, commence aux avenues du Docteur Arnold Netter et de Saint-Mandé pour se terminer sur les Maréchaux, boulevard Soult, aux portes de Paris. Autrefois voie de la commune de Saint-Mandé, elle traversait alors le cours de Vincennes sous un passage voûté, ce qui lui avait valu sa précédente appellation rue de la Voûte du Cours. Une voie ancienne, dont on ignore l’origine, mais qui apparaît cependant sur des plans réalisés en 1730. Elle fut intégrée à la voirie parisienne sous son nom actuel en 1873.

Un quartier qui faisait envie...
La rue de la Voûte dépend aujourd’hui du quartier Bel-Air (chaque arrondissement de la capitale est arbitrairement divisé en quatre quartiers administratifs qui ne correspondent pas forcément à leur usage historique par les Parisiens). Alors que dans de nombreuses villes de France la dénomination Bel Air était donnée par ironie à des endroits malfamés, il appert que ce n’est pas le cas ici. En effet, le village de Saint-Mandé où se situait originellement la rue du Bel-Air, était connu pour les belles maisons bourgeoises qu’abritait son artère principale. Qui devait effectivement avoir bel air par comparaison à l’insalubrité des faubourgs parisiens…

Un arrondissement agricole et monastique...
Arrondissement créé par la réunion du 8e d’avant 1860 au village de Bercy et à deux quartiers de la commune de Saint-Mandé (Picpus et Bel-Air), le 12e fut jusqu’au XIXe siècle une terre de maraîchages et, accessoirement, lieu d’implantation de monastères et d’hospices. Il fallut attendre l’exposition universelle de 1900, notamment la construction de la gare de Lyon, pour que cet arrondissement bénéficie d’une urbanisation digne de la capitale. Il n’en demeura pas moins un secteur populaire aux nombreux artisans.

Notre actualité